librairie-marine.com   présente               " La poésie  maritime  .."          . tel: 06.07.80.10.89.
  notre ambition devenir votre:  librairie- maritime                                      . e-mail: librairie.maritime@gmail.com
"Un jour que mon esprit de brume était couvert,
Je gravis lentement la falaise au dos vert,
Et puis je regardai quand je fus sur la cime.
Devant moi l'air et l'onde ouvraient leur double abîme.
Quelque chose de grand semblait tomber des cieux.
Le bruit de l'océan,sinistre et furieux,
Couvrait de l'humble port les rumeurs pacifiques.
Le soleil,d' ou pendaient des rayons magnifiques,
A travers un réseau de nuages flottants,
S'épandait sur la mer qui brillait par instants.
Le vent chassait les flots ou des formes sans nombre,
Couraient .Des vagues d'eau berçaient des vagues d'ombre.
L'ensemble était immense et l'on y sentait Dieu.     "                                   Victor Hugo.
La  poésie  maritime.
La mer a été une grande source d'inspiration,pour les poètes,pour les écrivains, cette page présente des livres de poésies maritimes.
frontispice.jpg
La poèsie maritime naît en Grèce antique avec Homère(Odyssée).

On va voir des vers  faisant allusion à la mer dans certains poèmes du Moyen-Age,(voyage de Saint Brendan) on notera Philippe de Thaon XIII ém siècle(La sirène),puis Eustache Deschamps(1345-1405),on doit remarquer jean Parmentier(1494-1530)navigateur, pilote de Ango ,durant la période des grandes découvertes,Pierre  Crignon navigateur,ainsi que André Thevet( géographe et voyageur)
Louis  de Camoens (1533-1579) poète qui chanta  dans Lusiades, les exploits(!) de Vasco de Gama ,il résida 16 ans à Goa, un monument à Lisbonne lui est dédié (mais il  est mort sur un grabat)

" Et  on  voit  la  mer  qui  dure  tant
Que  nul  ne peut  en  voir  la  fin."       extrait du Patenopeus de Blois  XIIém siécle.

puis vint la Renaissance remarquons marc antoine  Saint-Amand (1594-1661) qui a beaucoup voyagé et, dont le père avait été chef d'escadre,

Ensuite la poèsie maritime se réduit à pas grand chose!
 
Il va falloir attendre
 le XIXém siècle.  joseph étienne Esmenard(1769-1811) [qui a résidé de 1802à1804 aux Antilles,son ouvrage s'intitule La Navigation ] et ,la résurection de la mer par des auteurs comme Bernadin de Saint-Pierre etc....
Alors arrivent: 
Victor Hugo(1802-1885),puis la poésie maritime va toucher des hommes comme Beaudelaire(1821-1867),les poètes maudits...Tristan Corbière(1841-1875)   Rimbaud (1854_1891),   
 poèmes écrits  lors de  longs séjousr au bord de mer: jean Richepin(1849-1926)
Yann Nibor né en 1857
 début du XXém siècle :    Henry  Jacques (1886-1973 il a franchi le cap-Horn sur un trois-mâts.)

De nombreux écrivains écrivent des poèmes suite à un voyage sur un paquebot, LE VOYAGE!
 Blaise Cendars(1887-1961) Louis Brauquier et les rêves des paquebots,des voyages en Orient.....


Remarque importante: Un poète est rarement  marin ,son oeuvre est multiple. (amour,désespoir,guerre,nature,voyage,le temps.... etc...)   aussi nous ne pouvons pas consacrer une page à chaque auteur, et nous avons adopté le style anthologie... le poème maritime fait partie d'une oeuvre plus générale..il y a peu de livres consacrés uniquement aux poèmes maritimes d'un auteur.
voir aussi notre page sur les chants maritimes
;
La Poèsie  fait souvent appel à l'imaginaire. "L'invisible   ",  mais ils peuvent aussi avoir ,du fait de leur métier, une connaissance de la mer

Comme:
Jean Parmentier.(1494-1530)  et  son ami pierre Crignon pilote .  marins et poètes, oeuvres poétiques et journal  de voyage.
Qui connaîtra les merveilles de la mer,
L'horrible son plein de péril amer
Des flots émus et troublés sans mesure?
Qui la verra par gros temps écumer,
Pousser,fumer,sublimer,s'abîmer
Et puis ,soudain tranquille ,sans fracture?
Qui connaîtra son ordre et sa nature?
Mais qui dira: j' ai  vu telle aventure,Sinon celui qui navigue dessus.
Celui-là peut  bien dire par droiture:
O merveilleuse et terrible facture
Du merveilleux qui habite là sus!
O  navigants,o pauvres matelots,
Qui connaissez la nature et les flots
De la grand mer ou prétendez profits,
Levez les yeux(ayant les coeurs dévots)
Devers le ciel et je ferai des vos
A donner gloire à celui qui la fit.
Sans lâcheté dont maint est déconfit,
Soit à toujours votre parler confit
Et sa louange et son seul honneur:
Et vous aurez monobstant tout conflit
De ses bienstant,que vous direz il suffit:
Car c'est lui seul vrai libérateur donneur.
Jean Parmentier  les merveilles de  la mer
Jean et raoul Parmentier capitaines des nefs "la Pensée" et le "Sacre" malheureuse expédition vers Sumatra en 1529 armée par l'armateur
Dieppois Jean Ango .(ou ils trouvèrent la mort).
C'est la chaleur de fièvre continue
Qui comme un feu est aux deux nefs venue
Prendre et brûler tes deux bons capitaines
Pour mettre fin à leur oeuvres hautaines.
Mais le bon Bieu ou était leur fiance
Ne permettra au fleuve d'oubliance
Leur nom périsse ou meurt avec le corps;
Son plaisir est que l'on fasse record
De leurs vertus d'honorable mérite
Et pour loyer leur deux âmes hérite
Lassus au ciel transformé en étoiles,
Là ou ils sont de magnitude telles
Et de beauté que Castor et Pollux.
Ce nonobstant aucun brouillard pollue
S'élèveront outre ordre coutumière
Pour offusquer leur splendante lumière.
Mais quoi:Phébus qui le ciel illumine
fera tomber cette obscure bruine.......
.........Lamentations sur le trepas des frères Parmentiers       Pierre Crignon.
Je suis pensant pour quelle fantasie
Je quicte Europe;et tant je fantasie
que veulx lustrer toute Affrique la nove.
Encores plus,je ne me rassasie
si je ne passe oultre les fins de Asie,
à celle fin que quelque ouvre je innvove.
Mon cerveau boult,mon esprit se renove,
car pour repos il prend solicitude.
Mais dont me vient telle effrenée estude?
Diray je, avec  Horace ou Juvenal,
en concluant,soubz un propos final,
que aux Indes voys pour fuyr povreté?
Cest argument est faulx  et anormal:
faulte d'argent ne me peult faire mal
point ne la  crains, car j'ay plus povre esté.
Sur quel propos suis je donc arresté
quant j'ay conceu voyage si pesant?
Ainsi j'estoie à ma part moy devisant.
  jean Parmentier s'interroge sur la raison qui le pousse à partir à Sumatra
Comme:
Marc -antoine gérard de Saint-Amant.
Que  c'est une chose agréable
D'être sur le bord de la mer,
Quand elle vient à se calmer
Après quelques orage effroyables!
Et que les chevelus Tritons,
Hauts,sur les vagues secouées,
Frappent les airs d'étranges sons
Avec leurs trompes enrouées,
Dont l'éclat rend respectueux
Les vents les plus impétueux.
Tantôt  l'onde ,brouillant l'arène,
Murmure et frémit de courroux,
Se roulant dessus les cailloux
Qu'elle apporte et qu'elle r'entraîne.
Tantôt,elle étale en ses bords,
Que l'ire de Neptune outrage,
Des gens noyés,des monstres morts,
Des vaisseaux brisés du naufrage,
Des diamants,de l'ambre gris,
Et mille autres choses de prix.
            La solitu
de                                    De Saint Amant
Comme:
Henry-jacques(1886-1973). qui a passé le cap horn sur un trois-mâts.
Natif  de Nantes,il commence comme pilotin sur le cap-hornier "Eugénie-Fautrel" son livre "cap Horn" raconte ses souvenirs
Le grand François est mort au jour levant.
Le  sang mettait  larmes à ses paupières .
Nul n'a pleuré devant  tant de misère,
Mais pour les hommes forts a sangloté le vent.
Dans un morceau de toile toute neuve
On l'a cousu en songeant à sa veuve;
Pour qu'il descende au fond des eaux,d'aplomb,
On l'a chaussé de ferraille et de plomb.
La mer roulait comme un ventre de joie;
Les albatros criaient après leur Proie,
Et le Soleil du Cap   jaune  et mal cuit,
Trempait le corps de ses rayons pourris.
Mais sans faiblir,sur la route incertaine,
On s'en allait,le nez dessus sa peine..
Matelot,marche ou crève,il faut faire de l'ouest.
On a jeté grand François à la mer.
Adieu  ,garçon.Le  pavillon en berne
De ses couleurs essuyait le ciel morne.
Le grand vent se signait sur nos fronts découverts.
Adieu garçon.Ton vrai repos commence:
Les jours pour toi seront  toujours dimanche;
Ton corps lassé vers la paix des grands fonds
Descend  tout droit sur ses ailes de plomb.
Virant de bord,nous reprenons la course
Pour remonter au ciel de la Grande Ourse;
Déja la tâche est remise à  nos poings.
Adieu, garçon!...la route n'attend point.
Notre douleur,dans l'effort ,dans les veilles,
N'a  pas le temps de devenir  bien vieille....
Matelot,marche ou crève,il faut   faire de l'ouest.
                                                                  Henry-jacques.
Comme:
Yann Nibor (1857-19..) mousse ,marin, ensuite chanteur.
le "matelot poète"car il  a beaucoup navigué dans la marine Nationale.
 son oeuvre:   chansons et récits de mer---les chansons des cols bleus gens de mer-     nos matelots

Hou! Souffle-t-i, c' maudit vent d 'nord!
En fait-i,ce soir du vacarme,
Pendant qu'on prépare et qu'on arme
Rond'ment,l'canot d'sauv'tage  du port.
Dans tout's nos ru's,les ardois's volent
Comm' des milliers d'petits moineaux,
Et ,là-bas,c'est comm' de vrais ch'vaux,
Qu'nos pêcheurs qui retr'nt caracolent.

L' sémaphor' vient d'nous signaler
Un brick qu'est en detresse  au large.
Heureus' ment qu' chacun d'nous s'en charge,
Et n' caponn' pas pour y aller.
Dégringolez vit'  par tribord,
Si vous voulez la parer belle!
" Mais, patron,j' somm' un ribambelle,
J' pourrons jamais t'nir à ton bord...
Est-c' qu'on peut s' riquer d'dans ,cap'taine?
"  Oui,bougr', et mêm' dépêchez-vous...
"C' t' égal ,démâter près d' chez nous,
"Et fair' côt,c'est jouer d' la déveine!.."
Entasser -vous là sous les bancs,
Comm'vous pourrez .Embarquez vite,
Pendant qu' vot' carcass' nous abrite;
Arrimez- vous comm' des harengs!
Cap'tain',v'nez derrièr '   ,pres d  'la barre,
Ya cor un bout d'plac' pour s'assoir.
V'à l'brick qui s'ouvre,allez bonsoir!

Yann Nibor les sauveteurs

En premier lieu on doit citer:            Victor  Hugo.(1802-1885).
hugo_victor
Mariage en 1822. Hernani 1830. Expulsé de France en1851 par Napoléon III De 1852 à  1870 séjour à Jersey

et Guernesey son oeuvre maritime y est importante.
1866  les "Travailleurs de la mer" . Il écrit et dessine face à la mer
De retour en France en 1870 il devient sénateur Océan et le titre de son dernier recueil
 et meurt à Paris en 1885. le travail du poête était incessant manuscrit, lettres, dessins ,
carnets illustrés,albums et
c......
""jJe rends à la mer ce que j'ai reçu d 'elle "      Victor  Hugo.
lLa  mer mer est tres présente dans les 150.000 vers du poète.
.....Ainsi s'en vont mes jours.Asssis au bord des ondes,
Je contemple la mer dont les houles profondes
Ne s'arrêtent jamais,tumultueux troupeaux
Bondissant jour et nuit sans halte et sans repos;
Et nous nous regardons,moi rêveur,elle énorme;
Elle attend que je pleure,et j'attends qu'elle dorme
.

victor_hugo

victor-hugo-exposition

Florilege marin de Victor Hugo.

E.M.O.M.1980. Exposition. "Victor Hugo homme Océan"à  la BNF
exposition.bnf.fr

 

.............................................................................................................
;
;
travailleur
hugo-victor
Il existe des centaines  d'éditions des
Les travailleurs de la mer.

" Travailleurs de la mer.  "
hugo
 

......................................................................................................







belle édition ancienne
avec de nombreuses  gravures de victor-hugo

Une des premières éditions de 1866.eb victor-hugo...



avec de nombreuses  gravures de victor-hugo
 A Quantin imprimeur st Benoit Paris 
 .1866.

.
prix;  80 euros.

gilliat
Les travailleurs de la mer    par Victor HUGO.
Le combat de Gilliat et de la pieuvre
victor-hugo-mer
Les travailleurs de la mer 1866
Prix: 80 euros
florilege
Florilege marin de Victor Hugo.
  introduction et choix par Hubert Comte
 
E.M.O.M.1980. folio Galimard. 

prix:10 euros

Jean Richepin

Né à Médéah (Algérie), le 4 février 1849. 
Entré à l’École normale supérieure en 1868, il  servit pendant la guerre   dans un corps de francs-tireurs.   il a fréquenté les marins et les pêcheurs et a  navigué, Jean Richepin produisit maints autres recueils de poèmes : Les Caresses, Les Blasphèmes, La Mer, Mes Paradis,         Jean Richepin fut élu à l’Académie française en remplacement d’André Theuriet, le 5 mars 1908.                         
  Mort le 12 décembre 1926.

Te voilà de quart,pilotin,
Jusqu'à quatre heures du matin.
Pour rendre les minutes brèves,
Que faire en guignant le compas?
Sommeiller?  Tu ne le dois pas.
Rêver? Oui. Vas-y de tes rêves!

Ecoute filer dans la nuit
L'air qui brise ,le flot qui luit
Et le bateau qui se balance,
Et tâche à filer des chansons
Suggestives comme leurs sons,
Troublantes comme leur silence.
                      Jean Richepin     prélude
Poésies    maritimes   La mer 1886.
unerichepin
richepin
..obstinee....................
une tête brulée
la  MER
L 'image  obstinée



Joseph-Alphonse Esménard  né à Pelissanne1770     mort à  Fondi-1811, poète. ...
esmenard
Député royaliste en 1790. Proscrit au 10 août 1792, il voyagea en  Europe, alla au Moyen-Orient  rentre en France en 1797. rédacteur , il fut de nouveau proscrit au 18 fructidor, après avoir fait deux mois de prison au Temple!. Il rentre en France au 18 brumaire, fut censeur l alla  aussi  aux Antilles et fut rédacteur au Mercure. Nommé membre de l'Académie le 7 novembre 1810  Une satire contre l'envoyé de Russie lui valut un troisième exil en Italie, où, rappelé au bout de trois mois, il mourut, dans son voyage de retour,
 Esménard est surtout connu comme l'auteur d'un poème
La Navigation, publié d'abord en 8 chants en 1805  puis réduit à 6 chants en1806 Ouvrage  écrit suite aux observations faites par l'auteur lors ses voyage
ESMENARD, J. - La Navigation. Poème. Paris, Guiguet et Michaud, 1805-XIII. 2 vol. in-8, Front., LXXI-243 pp. ; front., 391 pp., qqs. rouss., demi-vélin à coins., dos lisses ornés à la grotesque, p. de t. et de tom. de mar. vert. Edition originale. Sur la
la navigation  poèmes
Oui ,je reviens encore au spectacle des flots.
Un charme douloureux m'attache à ces tableaux;
Leur sombre majesté dans mon âme oppressée
Attendrit les regrets,élève la pensée,
Mobile comme l'onde au sein des vastes mers.
Que de fois,du sommet de ces rocs entr'ouverts,
Dont les flancs caverneux semblent vomir l'orage,
Contemplant à mes pieds les débris du naufrage,
Sur un tronc dépouillé de ses rameaux mouvants,
Au cri des alcyons,au murmure des vents,
Pleurant de mes beaux jours l'illusion ravie,
La tempête m'offrit l'image de ma vie!
Et quand des flots calmés,le miroir onduleux
D'un soleil bienfaisant réfléchissait les feux,
Quand l'onde était sans trouble et l'auster sans haleine,
Le fragile canot ,qui sur l'humide plaine,
Dans ce calme trompeur,élancé loin du port,
A la foi du zéphir abandonnait son sort,
Errant sur mille écueils sans crainte et sans défense,
A mon coeur agité rappelait mon enfance.

 J P Esmenard  le spectacle des flots.

ESMÉNARD (J.). La Navigation, poëme. Paris, Giguet & Michaud, 1805. 2 volumes in-8°, demi-vélin blanc à coins, dos lisse orné (reliure de l’époque). Deux frontispices gravés.

Charles-pierre-Baudelaire       1821-1867.
baudelaire
Ce poète n'est vraiment pas, a proprement parler un poète maritime,mais
"Envie d'ailleurs"... ! il est l'auteur de magnifiques poèmes
En 1841,à 20 ans,  il embarque comme pilotin  de Bordeaux pour Calcutta  sur un paquebot,mais débarque à la Réunion
et retourne à Bordeaux sur l'Alcide.( il va donc connaître la mer et une grosse tempête.)

Homme  libre,toujours tu chériras la mer!
La mer est ton mirroir ;tu contemple ton âme

Dans le déroulement infini de sa lame,
Et ton esprit n'est pas un gouffre moins amer.

Tu te plais à plonger au sein de ton image;
Tu l'embrasse des yeux et des bras,et ton coeur
Se distrait quelquefois de sa propre rumeur
Au bruit de cette plainte indomptable et sauvage.

Vous êtes tous les deux ténébreux et discrets:
Homme,nul n'a sondé le fond de tes abîmes;
O mer,nul ne connait tes richesses intimes,
Tant vous  êtes  jaloux de garder  vos secrets!

Et cependant voilà des siècles innombrables
Que vous vous combattez sans pitié ni remord,
Tellement vous aimez le carnage et la mort,
O lutteurs éternels,ô frères implacables!.
                          L'homme et la mer.

Arthur Rimbaud  (1854-1891)  37 ans   - poète-aventurier.-
rimbaud
Cet auteur figure sur le site du fait de ses voyages.Il a été en Arabie mais il s'ennuie il traverse la mer Rouge,va en Abyssinie,il réside assez longtemps à Aden (1880) pour trier le café,il commence a êre connu comme poéte en 1883, poètes maudits comme tristan Corbière, c'est un peu pour cela qu'il figure sur cette page.
La  tempête a béni  mes éveils maritimes .
Plus léger  qu' un bouchon j'ai dansé sur les flots
Qu'on appelle rouleurs éternels de victimes,
Dix nuits ,sans regretter l'oeil niais des falots!
.. .........
Je sais les cieux  crevant en éclairs,et lesz trombes
Et les ressacs et les courants :je sais le soir
L'  aube  exaltée ainsi qu'un peuple de colombes,
Et j'ai vu quelquefois ce que l'homme a cru voir!

J'ai vu  le ciel bas taché d'horreurs mystiques,
Illuminant  de long figements violets
Pareils à des  acteurs de drames très-antiques
Les  flots roulant au loin leurs frissons de volets!

Or moi, bateau  perdu sous les cheveux des anses,
Jeté par l'ouragan dans l'éther sans oiseaux,
Moi  dans les Monitors et les voiliers des Hanses
N'auraient pas repêché la carcasse ivre d'eau;
       le bateau ivre         Arthur Rimbaud


Louis  Brauquier.né en 1900 à Marseille      mort en 1976. poète des villes portuaires,des paquebots,de Marseille (sa ville) ,des voyages
louis_brauquier
Etudes au lycée Thiers à Marseille 1918 ,commis aux douanes,1920 essais dans le journalisme suite à l'obtention d'une licence en droit, il va étre employé coimme commissaire sur les paquebots des Messageries Maritimes et va rester à la compagnie de 1925 à 1960 au début à bord,ensuite à terre ,aux escales,poste à Sydney,Nouméa, en 1934 Alexandrie,en 1939 il est mobilisé comme caporal dans le génie, de 1941 à 1947 en poste à Shangaï (occupé par les japonais) 1948 Diego-Suarez, il va terminer agent général des Messageries Maritimes de 1952 à 1955.
quelques poèmes maritimes:
L'au-delà de Suez 1922.
le bar de l'escale
Pythéas 1932.
Le pilote 1934.
eaux douces pour navires 1937.
Liberté des mers 1942.
Ecrits de Shangaï
Feux d'épaves 1970.
hivernage
Le pilote est à bord,l'agent vient de descendre,
Les remorqueurs crochent l'aussière pour virer,
Et la nuit d'Australie pleine d'étoiles dures
Enveloppe le quai noir de Wooloomoloo.

L'agent vient jusqu'au bout du warf pour lui voir prendre
La ligne droite dans la rade désencombrée,
Puis crevé de fatigue après quatre nuits blanches,
Saute dans sa voiture et cherche sa maison;

Dans un avant-sommeil  il entend les sirènes
Et croit qu'il  reconnaît celle de son bateau;
Il s'endort rassemblant les premiers mots du câble:
"l'Aldébaran est parti direct pour Dunkerque".

Une à une épuisant les lumières du port
Qu'il interprète et qu'il rejette en arrière
Le cargo fait sa route et ressoer de la rade,
Le pilote honteux l'abandonne dehors.

C'est le ciel vaste et c'est l'Océan Pacifique
Qui partagent maintenant sa destinée,
La terre est une masse obscure sur la droite
Dont il n' attend plus que des phares et des caps.

Chargé jusqu'au franc-bord des ventes de septembre;
Douze mille balles de laine dans les hauts,
Ert sept cents tonnes de minerai pour ballast,
L'Aldébaran est parti direct pour Dunkerque.

Quai de la mairie......
Et sur l'eau du Vieux Port,l'épaisse,lourde et lisse       Traîne  du remorqueur
Victor Gélu montrant de tout son coeur les bouges   Autour de la mairie
Les pêcheurs de Saint Jean penchant leur bonnet rouges.
Sur les filets brunis
La lutte des enfants autour des balancelles,
L'appel des bateliers
Et ,malgré le soleil et le vie,l'eternelle  Tristesse  des voiliers?

CORBIERE   Tristan. (édouard joachim tristan.)
 né à Morlaix en 1845.            il meurt à Paris en 1875.
          (jeune : 30 ans.)
tristan_corbiere
corbiere-tristan
corbiere_tristan
Fils d'édouard corbière ,il baigna dans l'atmosphère maritime,toute sa jeunesse
son père était tres connu comme marin et romancier, il rencontre des marins, pension à Saint-Brieuc,il est fragile,tombe souvent malade,il doit se soigner à Roscoff apres un passage à Nantes, il est malheureux,ne peut être marin car faible,  à 18 ans amours malheureuses,en 1875 il s'installe à Paris amoureux d'une actrice Marcelle,poète incompris,passioné de la mer sans pouvoir être marin,destin tragique,en 1873 unique recueil du poète revolté contre l'existence "Amours jaunes"                                                  ( il fait penser à Rimbaud)

Un pauvre petit diable aussi vigilant qu'un autre ,
Quatrième et dernier  à bord  d'un petit cotre....
Fier d'être matelot et de manger pour rien,
Il remplacait le coq,le mousse et le chien;
Et comptait comme ça,quarante ans de service ,
Sur le rôle toujours inscrit comme -novice-

Un vrai bossu ;cou tors et retors,très madré
Dans sa coque,il gardait sa petite influence;
Car chacun sait qu'en mer un bossu porte chance...
-Rien ne f...iche malheur comme femme et curé!

Un pauvre petit diable aussi vigilant qu'un autre ,
Quatrième et dernier  à bord  d'un petit cotre....
Fier d'être matelot et de manger pour rien,
Il remplacait le coq,le mousse et le chien;
Et comptait comme ça,quarante ans de service ,
Sur le rôle toujours inscrit comme -novice-

Un vrai bossu ;cou tors et retors,très madré
Dans sa coque,il gardait sa petite influence;
Car chacun sait qu'en mer un bossu porte chance...
-Rien ne f...iche malheur comme femme et curé!

son nom: c était bitor-nom de mer et de guerre -
Il disait que c'était un tremblement de terre
Qui jeune et fait au tour,l'avait tout démoli:
Lui son navire et des cocotiers....au Chili.






 le Bossu Bitor
 
Eh bien ,tous ces marins-matelots,capitaines,
Dans leur grand Ocèan à jamais engloutis,
Partis incoucieux pour leur courses lointaines,
Sont morts-absoluments comme ils étaient partis.

Allons c'est leur métier;ils sont morts dans leurs bottes!
Leur boujaron au coeur,tout vifs dans leurs capotes...
Morts...Merci :la Camarde a pas le pied marin;
Qu'elle couche avec vous :c'est votre bonne femme..
-Eux ,allons donc;entiers!enlevés par la  lame!
Ou perdu dans un grain...

Un grain ..est ce la mort ,ça? La basse voilure
Battant à travers l'eau!-ça  se dit  encombrer..
Un coup de mer plombé,puis la haute mâture
Fouettant les flots ras-et ça se dit sombrer.

-Sombrer-Sondez ce mot.Votre mort est bien pâle
Et pas grand-chose à bord,sous la lourde rafale..
Pas grand-chose devant le grand sourire amer
Du matelot qui lutte-Allons donc de la place!-
Vieux fantôme éventé ,la Mort change de face:
    La Mer!...

Noyés?Eh allons donc!- les noyés sont d'eau douce.
-Coulés!corps et biens!Et ,jusqu'au petit mousse,
Le défi dans les yeux,dans les dents le juron!
A l'écume crachant une chique ralée,
Buvant sans hauts-de coeur la grand'tasse salée.
- Comme ils ont bu leur boujaron._

Pas de fond de six pieds,ni rats de cimetière:
Eux ils vont aux requins! L'âme d'un matelot,
Au lieu de suinter dans vos pommes de terre,
Respire à chaque flots.
                                                      Tristan Corbière  La Fin.
 
Mousse : il est donc marin ton père?....
-Pêcheur.Perdu depuis longtemps.
En découchant d'avec ma mère,
il a couché dans les brisants...

Maman lui garde au cimetière
Une tombe-  et rien dedans.-
C'est moi son mari  sur la terre,
Pour ganer du pain aux enfants.
Deux  petits._ Alors sur la plage,
Rien n'est revenu du naufrage?....
-Son garde-pipe et son sabot......


La mère pleure;le dimanche,
Pour repos..Moi: j'ai ma revanche:
Quand je serais grand    matelot!-
Tristan Corbière   le mousse..
  -En  fumée  elle  est  donc  chassée
    l'    Eternité,     la  traversée
   Qui  fit  de  Vous  ma soeur  d'un  jour,
         Ma  soeur  d' amour!......                   Tristan  Corbière(1841-1875) steam-boat    ( à une passagère.)
  
corbiere-le-crevantCorbière le crevant ppar emmanuel Tugny
                             

jules-michelet
La MER  par Jules    Michelet 
jules_michelet
autre exemplaire ancien  
deuxième édition
1861   prix : 25 euros   
  
                    .

le-ditLe Dit du vieux marin
 coleridgesamuel Taylor Colleridge né en 1772  mort en 1834  illustré par Gudstave Doré né en 1832  à Strasbourg mort en 1883.              10 euros

Les   Anthologies de la poèsie maritimes.  
Comme  pour beaucoup d' artistes,peintres,romanciers,chanteurs  il est rare que l'oeuvre d'un créateur soit uniquement  maritime, cela est tres vrai pour la poèsie.
  Aussi  si l'on veut lire que la partie maritime d'un auteur,il vaut mieux acheter une  Antologie de la poèsie maritime    
                              comme celles présentées ci-dessous.
de-la-croix Philippe de Thaon,-Charles d'Orléans-Eustache Deschamps-Mellin de Saint-Gelais-Jean Parmentier-Pierre Crignon-Robert Maisonnier-Jean de l'Espine du pont Alletz-Maurice Scève-Joachim Du Bellay-Pierre Ronsard- Ollivier de Magny- Guillaume du Bartas- Jean Le Houx-  Agrippa d'Aubigné- Jean  de Sponde- André Mage de Fiefmelin-Jean Baptiste Chassignet- Honorat de Racan-  Théophile  de  Viau- Pierre de Marbeuf- Du Bois  Hus- Marc-Antoine Géraed de Saint-Amant-
Tristan l'Hermite- Jean de La Fontaine-  André Chenier-Joseph-Estienne Esménard-  Alphonse de  Lamartine-Alfred de Vigny- Victor-Hugo- Auguste Beizeux- Maurice Guérin- Alfred de Musset- Théophile Gautier-Joseph  Autran- Charles Leconte de Lisle- Charles Baudelaire-Théodore de Banville- Léon Dierx- Jean  Lahor- Tristan Corbière-Charles  Crois- Joseph maria de Héredia- François Coppé- Stéphane Mallarmé- Paul Verlaine- Anatole France- Lautréamont- Raoul  Ponchon- Jean Richepin-Emile  Verhaeren- Arthur Rimbaud- Georges Rodenbach- Jean Moreas-Albert Samain- Anatole Le Bratz-Jean Antoine Nau-  Jules Laforgues- Jules Tellier- Sebastien charles Leconte-Saint Pol Roux- Max Elskamp-victor émile Michelet-Charles Le Goffic- Henri Régnier-paul jean Toulet-Paul Claudel-Pierre Louys- Paul Valéry- Paul Fort- Emmanuel Signoret- Henri jean marie Levet- Max Jacob- René Vivien- Cécile Périn- O.V de L. Milosz- Léo Larguier- Léon Deubel- Guillaume Apollinaire- Valéry Larbaud- Guy Lavaud- Jules Supervielle- Jean de la Ville de Mirmont- Henry Jacques- Saint john Perse- Pierre jean Jouve- Baise Cendars- Pierre Reverdy- Paul Morand  -Pierre Guégen- Yvan Goll_  Théophile  Briant_Paul Eluard-  Antonin Artaud_ Marcel Thiry- Jacques Audiberti- Jacques  Prévert- Gabriel Audisio-Louis Brauquier- Patrice de la tour du Pin- Hector de Saint Denys Garneau- rené guy Cadou

Poèmes de la mer



Robert de la Croix.(capitaine au long cours et écrivain).
anthologie depuis le moyen-age jusqu'a nos jours

a

y-la-prairie mers-poetes

philippe de Thaun-Mellin de Saint-Gelais-Jean Parmentier-Joachim du Bellay- Agrippa d'Aubigné-Honorat de Racan- Théophile de Viau- Pierre de Marbeuf- Tristan l'Hermite- André Chénier- Alphonse de Lamartine- Alfred de Vigny- Victor Hugo- Charles augustin Sainte-Beuve- Gérard de Nerval- Théophile Gautier- Charles Lrconte de l'Isle- Charles Baudelaire- Jules Verne- Léon Dierx- Stéphane Mallarmé-José Maria de Hérédia- Paul Verlaine- Anatole France- Tritan Corbière- Lautréamont- Jean Richepin- Arthur Rimbaud- Emile Verhaeren- Jles Laforgue-Saint pol Roux- Maurice Maeterlinck- Max Elskamp- Henri Régnier- Paul jean Toulet-  Paul Claudel-  Paul Valéry- Fernand Gregh-  Henry jean Marie Levet-  Léon paul Fargue-O V de L.Milosz-Victor Segalen-  Guillaume Apollinaire- Luc Durtain-  Valery Larbaud-  Guy Lavaud-  Jules Supervielle-   Jean de La ville de Mirmont-  Saint john Perse-  Blaise Cendrars-   Pierre Reverdy-   Jran Ccteau-  Théophile Briant- Paul Rluard-  Antonin Artaud-  Louis Aragon-  Marcel Thiry-  Philippe Soupault-  José Gers-  Norge-  Anita Conti-  Louis Brauquier-   Jacques Prévert-  Pierre Béarn-  Raymond Queneau-   Pierre Seghers-  Eugène Guillevic-  Louis  Guillaume-  Pierre Osenat-  Henri Queffélec-  Patrice de La Tour du Pin-  Luc Estang-  Antony  Lhérithier- Hervé Roy- Jacques Raphaël-Leygues_  Pierre Jaquez  Hélias-   Claude Roy-   Loÿs Masson- Angèle  Vannier- Louis Le Cunff-  René Guy Cadiou-  Nadine Lefébure- Georges Brassens- Robert Sabatier-  Jean claude Renard- Charles Le Quintrec- Jean yves Le Guen-  Edouard  Glissant- Xavier Grall-  Jean Chatard-  Gérard Le Gouic- Jean Orizet- Marc Alyn- Jean Marie Gilory- Yann Queffélec- Yvon Le Men- Christine Guénanten.

Les plus beaux poèmes sur la mer.

La mer et ses poètes

 Anthologie          Yves la Prairie.

ardpoesie-la-merRafael Alberti- Antonin Artaud-  Jules-Amédée Barbey d'Aurevilly-   Abel  Bonnard-  Tritan Corbière-   Charles Cros- Casimir Delavigne-  Roger Devigne-  Joachim du Bellay-  Charles Frémine-  Paul Fort-  Frederico Garcia Lorca- Fernand Gregh-  Marc Adolphe Guégan-  José Maria de Heredia-  Nazim Hikmet-  Victor Hugo-   Anatole Le Braz   - Pierre de Marbeuf-  Paul Morand-   Amélie Murat-  Yann Nibor-   Sully  Prudhomme-   Paul Ponchon-  Jean Richepin-  Léon Valade-  Alfred de Vigny
La mer en Poésie

Cent poèmes de la mer
cent-poemesvictor Hugo- Paul Verlaine- Gustave Kahn-Gabriel Vicaire- Leconte de Lisle- Jean Richepin- Alfred de Vigny-Jules Laforgue-Emile Nelligan- Paul Valery-Edmond Rostand- Léon Dierx- Joseph Autran- André Berry- Anatole Le Braz- jean Le Houx- Pierre Benoit- Arthur Rimbaud- François Gélard- Cécile Périn- Anatole France- José Maria de Hérédia-Tristan Corbière- André Dumas-Marc adolphe Guégan- henri Bosco- Paul Bourger- Louis Brauquier- Sully Prudhomme- Charles Frémine-Emile Verhaeren-Rosemonde Gérard-Charles Baudelaire- Abel Bonnard-La Fontaine-Oppien-Jules Supervielle-Maurice Carême- Henri Bosco- Paul Fort- Fernand Gregh- Paul Verlaine- Nérée Bauchemin-Laurent  Tailhade- Rina Lasnier- Guillevic-Raymond Queneau-Valéry Larbaud- Marc Lafargue- Anna de Noailles-Ernest Raynaud-Lautreamont-pierre Jalabert-Francis Vielé-Griffin-  Ronald Després-Raoul Ponchon-georges emmanuel Clancier-jean Moréas-Léonidas de Tarente-Maurice Levaillant
 La dernière en date des anthologies des poèmes de la mer-
Cent poèmes de la mer

en vente au prix de 27 euros

le-goffic.jpgPoètes de la mer
Anthologie
de      Charles Le Goffic

  .     Les        Poètes   contemporains         .
fini les références aux Dieux antiques,
à la mythologie  Grec,aux naufrages ,aux sirènes.
La mer ne fait plus peur, il faut la protéger , l'écologie les oiseaux de mer ,les grands cétacés.
La plage, l'amour sur la plage etc  ........ le soleil, la mer,le sable chaud on est loin des sujets anciens...........

daniel-malassis
de daniel Malassis.
mello-breyner
Sophia de Mello Breyner.


es plus beaux poèmes sur la mer 13,5Euros

desavantage

du désavantage du vent

ladsous

Des eaux  et des rivages

J  M  Ladsous

mathieu-belezi
requin marteau.

mathieu Belezi
.5 euros

.consigny
la grande vie

Thierry Consigny    8 euros

livingston
Jonathan livingston le goéland richard Bach

jvincent-calvet
La haute folie des mers

vincent Calvet               
   9 euros

maurice
Les enfants terribles de l'île Maurice
Baudelaire et Bernadin de saint pierre.

gérard Nirascou

 prix:10 euros.


bach
poesiesVoix du large M.R Bonnevillelivre de poesies maritimes de divers poetes.

editions Lanore 1956.
prix 12 euros.

mer-ocean
mer-Ocean Poésies.
Par Andrée Marik
éditions Océanes. 2002 


les poètes de la méditerranée
  6 euros

maurice-guierreRéalités et nostalgies marines     par maurice Guierre         prix  20 euros
 
Illustré de bois originaux de l'auteur    1920


Théatre  avec un sujet maritime
princesse-lointaine.jpgLa princesse  lointaine                   d'edmond   Rostand       10 euros
equipage-au-complet.jpgL'équipage au complet.de robert Mallet  10 euros
byronLe Corsaire par lord BYRON.




commentaires de nos lecteurs sur cette page "poésies maritimes"

Je vous invite à visiter le site suivant consacré au poète LOUIS BRAUQUIER                                   : http://louisbrauquier.wifeo.com
 Louis Brauquier,  photographe, peintre, poète, navigateur, aventurier ...PREFACE DE GILLES

L’année 1971, Louis Brauquier décida d’aménager sobrement la vieille remise de la « La Poussardière », cette petite grange de la maison familiale de Saint-Mitre les Remparts, au numéro douze de la rue basse des écoles. Retrouver sa terre d’enfance, partager de précieux moments d’existence avec sa sœur Eugénie étaient devenus inévitables, nécessaires, incontournables pour cet homme âgé qui avait tant navigué sur les mers australes.Cette année 1971,Je viens d’avoir dix  ans.  Louis,  est le cousin de ma grand-mère. J’étais heureux de savoir que ce « grand-père » que j’appréciais tant  allait venir plus souvent près de chez nous. Louis s’installa dès le début de l’été 1971 dans cet espace rénové afin de savourer les charmes retrouvés de sa demeure familiale Les soirs d’hiver, je venais le retrouver dans son antre. Je pris plaisir à l’observer mélanger les couleurs, peindre les toiles.. Je pense que rapidement mes petites visites impromptues l’enchantèrent.

Il m’accueillait toujours avec le sourire, tapotant sa pipe sur le rebord arrondi du cendrier des messageries maritimes.

J’étais admiratif devant cette multitude de tubes de gouaches aringatore aux surnoms exotiques qu’il me dénommait. Cela me faisait rêver. Je me faisais le plus discret possible, pour ne pas le déranger. J’évitais de respirer. Je m’asseyais sur le siège prie-dieu aménagé en chaise basse et regardais crépiter les flammes de la cheminée

Régulièrement les amis de Brauquier le rejoignaient à Saint-Mitre.

Ce site vous donne la possibilité de découvrir, d'admirer, et même d'acheter des oeuvres inédites épuisées en librairie, des esquisses et des tableaux.

Ce site est également dédié aux amis littéraires de Brauquier, Bosco, Audisio, Ballard, Bayle, Aries, Souffron, Sicard, Brion, Galtier, Peyre, Penard, Farfantello, Delavouét, Gros, Mauron, D’arbaud et bien d’autres ...                … et les peintres et artistes qui ont baigné dans le milieu artistique de l'auteur, Maurice Brossard du Bourg, Carlo Rim, Etienne Bouchaud,....            -----------------

Découvrez avec hâte mais sans précipitation,Les oeuvres littéraires et picturales inédites.

lLe 31 août 2009
J'ai le plaisir de vous faire parvenir un de mes textes du recueil intitulé "odes marines".J'en ai d'autres à vous faire lire si mon style vous agrée.Cordialement                         Un ex-marin résidant en dordogne      jeanjacques.dallemand@laposte.net
                                   
"LA MER A BOIRE"

> > >      De Brest à Santiago A l'Ecole de l'ardeur
> > >      Sur frégates et vaisseaux Paré pour les couleurs
> > >      Cols bleus et pompons rouges Voici l'Ecole des Mousses
> > >      Mariés de l'océan   Les mousses que le vent pousse                     Choeur en introduction

> > >      Je suis content de toi
> > >      Dit le Fusco Cinq doigts                                                              Pistard > > >  

> > >      Eh Oh mon matelot
> > >      Naviguera sur les flots                                                                 Choeur> > > 
> > >      Tu n'es qu'un petit mousse
> > >      A la jolie frimousse                                                                      Pistard> > >  

> > >      Je suis un jeune arpette> > >  
               J'étale comme une carpette                                                          Choeur

> > >      Je suis un petit bleu
> > >      Je n'ai pas froid aux yeux
> > >      Oh oh oh oh oh oh
> > >      Tu n'es qu'un simple mec
> > >      Au matricule pas sec                                                                    Pistard > >  

> > >      Mais Chef v'là dix étés
> > >      Je suis sorti breveté
> > >      Bannette au carré
> > >      Jugulaire bridée                                                                            Choeu r> > >  

> > >      De quoi de quoi mon pote
> > >     J'tenvoie à la pelote
> > >     Si t'es vieux loup de mer
> > >     Moi j'suis l'roi dl'a terre                                                                   Pistard> > >  

> > >      Si je rate la Promo
> > >      J'aurai droit aux gros mots
> > >      Celui qui lâche le sac
> > >      Aura droit au Zérac                                                                      Choeur> > >

> > > Pour un hamac j'ai quitté père et mère
> > > Pour un  zérac j'irai jusqu'en enfer
> > > Capitaine d'Armes j'veux pas vous décevoir
> > > Capitaine d'Armes c'est pas la mer à boire                                         Choeur> > >    

                                               > > > Au refrain ;> > > 
> > >      Pirates et corsaire
> > >      Novices beaux et fiers
> > >      Nous voici partenaires
> > >      Engagés volontaires
> > >      Parés pour l'inspection
> > >      Parés pour les couleurs
                                                                     FIN DU CHANT
Périgueux le 1er Septembre 2009
Je vous remercie sincérement d'avoir pris la peine de me citer
Que tous les marins et amoureux de l'océan trouvent ici l'expression de mon profond dévouement.Je suis hébergé sur un site Certiferm où figure mon blog public. On peut aussi me retrouver en cliquant Google à marines.poésiesou jean-jacques Dallemand sur Google.
Le cas échéant, je me ferais un plaisir d'annoncer vos parutions si vous le souhaitez (sur mon blog)Vive la solidarité de gens de mer
Dallemand   ancien de la Royale;

le 21 août 2007 monsieur
Nous avons vu sur internet ce site qui irrait bien avec votre belle page  sur la poèsie maritime          salutations les meilleures. J.M
poetes-maritimeshttp://debarcaderes.over-blog.com
le 13 aôut 2007.
Le chasse -marée consacre un article sur Louis Brauquier. dans son numéro 14.                                   salutations georges Auffret.
louis-brauquier
le 21 juin 2007  monsieur
Fin juin 2007, ce dessin  à la plume  de Victor Hugo  - tout petit  6x14cm- "La Mouette  sur la mer  " est en vente à Drouot
 avec une estimation de 10.000 euros !                                                            cordialement .     courage pour poursuivre votre site!
victor--hugo
utre article

Liens internet.  en rapport avec le sujet de la présente page n'hésitez pas à nous    indiquer  des liens qui peuvent compléter ce contenu..merci      Bon surf....revenez nous vite....
"Victor Hugo   et la mer " sites  trop nombreux  pour les citer  tous, des centaines d'articles sur le sujet!
hugo-et-la-mer.jpg
http://www.etudes-litteraires.com/hugo-corbiere-chapitre-1.php
ifremer
http://wwz.ifremer.fr/envlit/infos/actualite/2002/victor_hugo_l_homme_ocean

"Victor Hugo   et la mer "Article sur ifremer
academie.jpg
http://www.academie-francaise.fr/Immortels/discours_divers/poirot-delpech_2002.html

"Victor Hugo   et la mer "
article de l'académie française.


bnf"Victor Hugo   et la mer "
article sur le site de la bnf
http://expositions.bnf.fr/lamer/arret/index511.htm
                                   Jules MICHELET.    Jean Richepin.
michelet.jpghttp://expositions.bnf.fr/lamer/arret/index513.htm

article sur le site de la bnf
jean-richepinsite sur jean Richepin

http://www.jeanrichepin.free.fr/

jean_richepin.jpghttp://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Richepin
page sur Jean Richepin

richepin-chat-noirhttp://www.lechatnoir.free.fr/spip/spip.php?rubrique66
 Baudelaire  les sites internet sur Baudelaire  sont tres nombreux
Rimbaud  Les sites internet sur Rimbaud sont tres nombreux
baudelaire-.jpg
http://www.feelingsurfer.net/garp/Poesie/Baudelaire.HommeEtLaMer.html
le fameux poème!                         l'homme et la mer
rimbaud-e fameux poème!  le bateau ivre
http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/arthur_rimbaud/le_bateau_ivre.html



                                   Louis Brauquier

louis-brauquier-.jpghttp://brauquier.free.fr
Hommage à Louis  Brauquier.








Liens  donnés automatiquements par Google  théoriquement  ayant rapport avec le contenu de la page.
liste de rubriques pertinentes pour la page ???
En bas de chaque page
 nous mettons des liens  donnés  par le robot de Google   ,   Automatiquement  !    ce dernier  moteur de recherche  indique des liens, qui auraient un rapport avec le contenu de la page!,     l'idée est bonne.. La réalisation plus difficile   en effet le "robot" par exemple sur  notre page   "armes"    lit  le mot "canon "de marine  :     resultat en bas de page     il met des liens avec  la firme Canon  photocopieuses etc...!     donc il  leur  faudra affiner cette bonne idée.....
...........




Chers  lecteurs
 vous n'avez pas trouvé le livre que vous désirez sur notre page,   nous vous indiquons ci-dessous quelques livres " Les  cap-horniers" en vente sur le site  " Amazon "        il faut reconnaître que la formule d'achat est simple et les titres proposés souvent nombreux............voici ceux que nous avons trouvé  sur le sujet









Ode maritime

Trilogie maritime,

Les Amours jaunes

Le Discours de La Navigation de Jean Et Raoul Parmentier .



Gens de Mer

Chansons et récits de mer

La chanson des cols bleus : chants populaires de la flotte

Nos matelots









Les morts bizarres

La Glu

Jean Richepin

Les Truands

Le Flibustier

La Navigation: Poëme

Arthur Rimbaud : Le voleur de feu

Rimbaud : Poésies complètes









Rimbaud : Poésies - Une saison en enfer

Arthur Rimbaud

Arthur Rimbaud :

Poèmes

Je connais des îles lointaines...

Escales : Louis Brauquier

Lettres de Louis Brauquier à Gabriel Audisio

Tristan Corbière: Une vie à-peu-près









Tristan Corbière

Oeuvres poétiques complètes : Arthur Rimbaud, Lautréamont, Charles Cros, Tristan Corbière

Tristan le dépossédé (Tristan Corbière)

Ex libris: Nerval - Corbière - Rimbaud - Mallarmé - Segalen

Une ame et pas de violon... tristan corbiere.

Oeuvres de Jules Michelet

La mer

La mer







Donnez  nous  d'autres informations sur l'art et la marine?
                                                              participez aux blogs     http://antiquairemarine.blogspot.com
                                                                                                            
                                                                                           
http://librairie-maritime.blogspot.com

                                                                                                  http://photographie-maritime.blogspot.com           
 ..........Vous désirez vendre  ?..........
  Mettez une annonce  Gratuite  et consultez  la  page :    http://historic-marine-france.com/grenier/grenier.htm
  ...............................et traitez directement avec un éventuel acheteur !.



 


visitez  les sites conjugués
http://historic-marine-france.com      

http://peintres-officiels-de-la-marine.com

http://vernet-joseph.com

http://librairie-marine.com

http://photographie-maritime.com   ;;;;   .....................                                                                                                                                                                                            
  facebook 
  http://www.facebook.com/pages/librairie-marinecom/
100720683348651?sk=wall



Claude Durieux | Créez votre badge